Votre rachat de crédit,
regroupement de crédit avec CréditLight

0 811 650 380
(prix d’un appel local)

Rachat de crédit : que faire en cas de divorce ?

Touchant 45% des ménages, le divorce engendre des conséquences tant sur le plan juridique que financier. Dans le cas d’un rachat ou d’un regroupement de crédits, de nombreuses obligations sont à prendre en compte, sachez-en plus sur le sujet ci-dessous !

Regroupement de crédit immobilier / consommation et divorce : la procédure à adopter

Le déroulement d’un regroupement de crédit reste inchangée, que vous soyez marié( e) ou séparé (e ). En revanche, les documents à transmettre pour ce type d’opération diffèrent de par le changement de votre statut marital. Afin de bénéficier d’un regroupement de crédits (immobilier ou consommation), vous devrez ainsi envoyer à l’organisme en charge du sujet les documents suivants :

- Un jugement de divorce : ceci permet de distinguer les différents biens et les emprunts réalisés par votre conjoint ( e) et vous-mêmes.

- Un jugement de conciliation (optionnel) : ce document peut être demandé si vous êtes propriétaire d’un bien.

A noter qu’il vous est possible de racheter les parts de votre conjoint (e ) en cas de divorce par consentement mutuel. Ce rachat de soulte vous permettra ainsi de faire la pleine acquisition d’un bien immobilier, un élément à déterminer avant le dépôt du dossier au TGI.

>> Simulation gratuite / réponse immédiate <<

 

Les avantages du rachat de crédit en cas de divorce

Le rachat de crédit immobilier vous permet de réaliser des économies mensuelles non négligeables qui vous permettront de vous consacrer à d’autres projets annexes.

Afin que l’opération soit viable, nous vous conseillons d’avoir recours au rachat de crédit les premières années suivant l’achat de votre bien. Ceci vous permettra ainsi de bénéficier d’un taux avantageux et d’étaler vos mensualités sur une durée plus longue.

>> Contactez-nous pour un rachat de crédits <<